Raymond, Professeur de Taï chi

Raymond Olivier,

Débutant en 2014 à l’Association de Tai Chi Chuan Canéjan (ATCCC).

Élève de Bernard GUSTAU de l’Écloserie Sociale, de Françoise LALANNE de  Gestes et Souffle et Olivier CASTAGNET de Ciel et Terre.  Tous issus de la Fédération des Mouvements Indépendants de Pédagogie des Techniques corporelles ( F.M.I.P.T.C ) fondée par  Denis FELUS.

En 2017, je deviens élève de L’école de Formation à la Pédagogie du Mouvement ( E.F.P.M ) afin d’approfondir cet Art Martial auprès de Denis FELUS. 

2019, le départ en retraite de l’enseignant Bernard GUSTAU, des Arts Martiaux de Saucats, ne pouvait laisser ses élèves seuls. Son choix de me présenter à sa place m’offrit la possibilité de me former à la pédagogie.

J’ai accepté de partager et transmettre cet apprentissage du Tai Chi Chuan car il est source de bienfaits tant intérieur que extérieur.

J’ai découvert le Tai Chi Chuan par hasard, révélant en moi une volonté d’apprendre pour obtenir le mouvement parfait. Il est possible par la persévérance, l’abstraction du passé et la réflexion. Tai Chi Chuan devient méditation, concentration et souffle. 

Le tai chi chuan que nous pratiquons est celui de la forme Yang en 108 mouvements, dite style originel, avec toutes ses composantes ( tui-shou, poussées des mains, armes, souffles et c…).

Il est fascinant de découvrir que chaque mouvement enseigné aborde les aspects de  sens martial, cohérence osseuse et souffle. 

Les bienfaits de l’apprentissage du Tai-Chi Chuan :

Aucune aptitude particulière n’est requise. Adolescents ou personnes âgées, tous peuvent se laisser tenter par cet art martial qui n’utilise pas la force brute comme valeur première.

Chacun d’entre nous peut bénéficier de l’apprentissage du Tai-Chi Chuan. Cet art chinois ancien a été qualifié de « méditation en mouvements » et est connu pour prévenir et traiter de nombreux problèmes de santé, comme en attestent plusieurs études.

Comme une gymnastique douce, il agit sur la souplesse des articulations et le tonus musculaire. Il permet de mieux coordonner les mouvements dans l’espace, il s’agit de « retrouver un équilibre en accord avec les rythmes de la nature ». 

La pratique du Tai-Chi Chuan style Yang originel

Enchainements de mouvements souples et de postures précises incarnés dans une espèce de combat dansé au ralenti, le Tai-Chi Chuan se concentre autour «  d’une mise en mouvements doux et d’étirements légers et constants ».

Mais attention aux apparences : « les gens arrivent avec l’idée de se faire du bien facilement. Il faut travailler. Le plus important dans l’apprentissage du Tai-Chi Chuan c’est l’observation et l’humilité.

Bienfaits physiques:

Travail sur la posture et l’équilibre.

Contrôle de la respiration et harmonisation avec les mouvements du corps.

Amélioration de la souplesse grâce aux étirements.

Décontraction des tensions lombaires et cervicales.

Entretien des amplitudes articulaires.

Bienfaits psychologiques :

Meilleure gestion des situations de stress.

Relaxation et détente.

Amélioration de la concentration et de la mémoire (mémorisation de l’enchainement des mouvements).

Apprendre à canaliser son énergie, retrouver une harmonie avec soi-même et avec le monde.

À la fin d’une séance, nous éprouvons une sensation de chaleur et de bien-être. À long terme, on se sent plus alerte, mieux en forme. Pour trouver le mouvement juste, une position tenue sans effort, on doit travailler en total relâchement. Le travail respiratoire enseigne à bien placer son diaphragme et à conduire son souffle. Les mouvements réaliser en étirements apportent souplesse et tonicité, renforcent les tendons et les muscles.

Voilà ce que propose cette discipline ancestrale. Les bienfaits du Tai-Chi Chuan sont doubles. Recommandé pour ses vertus relaxantes, cette pratique agit également en profondeur sur l’organisme.

La pratique du Tai-Chi Chuan est à la fois « un art martial, une gymnastique et une méditation ».